Quelle vie de couple et professionnelle pour les hommes grands ?

bradley-cooper

Il semblerait qu’il fasse bon vivre d’être grand en ce siècle. Surtout dans une société, où l’apparence est au centre des conversations et des préoccupations.

Quelles sont alors, les véritables incidences à être de taille haute quand on est un homme ?

En 84, le sociologue Singly, faisait déjà état d’un certain avantage : il constatait que dans les annonces matrimoniales, les hommes grands avaient pour habitude de préciser clairement leur taille, pour marquer plus de points. Il faut dire que si les femmes n’avaient pas une préférence pour les hommes d’au moins un mètre quatre-vingt, les hommes de plus petites tailles, seraient sans nul doute plus éloquents.

Etre grand en 2014

Plus précisément, une enquête de l’Insee en 2001, est venue corroborer cette facilité certifiée dont jouissent les hommes grands : même si l’étude portait sur la santé, on constatait que parmi les hommes de 20 à 29 ans, le nombre d’hommes en couple était plus élevé (47%) pour ceux qui mesuraient 1m80 que ceux qui mesurent entre 1m70 et 1m80 (41%).

On dénote également cet écart entre les hommes de taille petite et de taille grande, en ce qui concerne le milieu social. Depuis les années 70 et jusqu’à aujourd’hui, les hommes de professions libérales et les cadres supérieurs sont moyennement plus grands (de 3.2 cm) que leurs homologues de classe ouvrière ou exploitants agricoles (qui font 174.4cm en moyenne, voir tableau ci-contre). Mais ceci, voudrait-il vraiment dire, que la taille des hommes définirait leurs chances de réussites dans leur vie professionnelle et personnelle ?

statistique-grand

Voilà les faits et les données dont nous disposons :

Les jeunes générations sont de taille plus grande que les anciennes. La thèse explicative la plus probable avait été précisée depuis le 19ème siècle par Villermé (médecin et un des précurseurs de la sociologie) :

« La taille des hommes devient d’autant plus haute (…) que, toutes choses égales d’ailleurs, le pays est plus riche, l’aisance plus générale ; que le logement, les vêtements et surtout la nourriture sont meilleurs et que les peines, les fatigues et surtout les privations éprouvées dans l’enfance et la jeunesse sont moins grandes ; en d’autres termes, la misère, c’est-à-dire les circonstances qui l’accompagnent, produit de petites tailles. »

Il est vrai que la taille se définit lors du développement de l’enfant et donc implique une condition de vie décente et un régime alimentaire corrects pour que celui-ci soit le plus optimal. A cela s’ajoute le fait que de nos jours, les enfants soumis à un travail manuel (forcé ou non) avec une sur-sollicitation de la masse musculaire durant leur croissance, sont quasi inexistants ;  permettant à leur taille d’atteindre une taille définitive non entravée par un travail pénible et pénalisant.

Nous retrouvons ces résultats dans la répartition par région en France : il y a plus d’hommes grands dans les départements du Nord et de l’Est. Les plus petits se trouvant dans l’Ouest du pays, avec la Bretagne, le Val de Loire, le Poitou-Charentes et les autres régions.

Par ailleurs, bien que les études montrent  que les hommes petits sont moins diplômés et sortent très tôt du système scolaire, le chômage ne les touche pas plus que les hommes de grande taille. Et heureusement, grâce à l’industrialisation généralisée de nombreux secteurs d’activité (qui aurait pu continuer à défavoriser les hommes de petites tailles), ces derniers ne se sentent pas plus désavantager  dans le cadre de leur travail.

Les femmes et les hommes grands

Dans ces conditions, l’incidence la plus importante se situerait véritablement au rapport que chaque cohorte renvoie aux femmes. Que pensent-elle de la gente masculine de petite taille ? Est-ce un mythe ou la réalité de dire qu’elles  aiment les hommes de pouvoir et grands ?

Selon une étude de E-darling.fr, la question divise les intéressées. 44,7% d’entre elles, considèrent les hommes de pouvoir comme arrogants et repoussants. Néanmoins,  55,3% des autres affirment aimer les hommes de pouvoir. Cela s’explique par le fait qu’elles retrouvent en eux  une procuration exacerbée du sentiment de sécurité et d’un charisme qu’ils dégageraient.

Par contre, concernant les hommes de grande taille, c’est une réalité. D’après le sondage, les femmes préfèrent les hommes grands car ils leurs apporteraient un grand sentiment de protection et de sécurité.

Il faut dire, que la grande taille donne plus d’assurance aux hommes. Elle leur donne aisément la capacité à se faire entendre et à s’imposer. On remarque par exemple que plus d’hommes petits vivent dans des habitations moins exposées (comme en appartement) tandis que les hommes grands habitent davantage dans des maisons individuelles.

Mais sachant que les ouvriers (dit de taille plus petite) ne sont pas moins en couple que les cadres, la différence criante serait plutôt au moment (à l’âge) de se mettre en couple : ici le milieu ouvrier serait davantage en retard. Ils sont certes moins nombreux à porter des costumes grande taille de par leur minorité aux postes à fortes responsabilités mais ils ne s’en portent pas plus mal. Ils ne sentent pas plus nerveux ou anxieux que leurs acolytes, en général. En même temps, si comme eux, les hommes de grande taille n’avaient pas difficultés à trouver des habits qui leur plaisent et qui leur aillent, ils gagneraient eux aussi en sérénité.

En effet, s’ils ne connaissent pas de boutiques aussi bien pourvues que Size Factory en choix de vêtements pour homme de très grande taille, ces derniers peinent à faire du shopping satisfaisants.

Speak Your Mind

*