Le quantified self, l’avenir de notre santé ?

Les-Bons-Choix-Sante-objet-connecte

L’avancée des technologies numériques nous amène aujourd’hui à développer de plus en plus d’objets et d’applications qui nous aideraient à mesurer notre santé. Les applications et objets  qui existent déjà sur le marché ont trouvé leur public, puisque ceux-ci ont déjà beaucoup de succès. Il est maintenant possible de quantifier et de mesurer tous ce qui est en lien avec notre santé, mais il faut toutefois rester prudent avec le stockage de nos données personnelles nous ne sommes jamais à l’abri d’une intrusion dans nos données. Voici toutes les informations à connaître sur le marché de la e-santé et du quantified self .

Qu’est-ce que le quantified self ?

Avant de faire le tour des objets connecté voici une définition de ce qu’est le quantified self. Le quantified self ou en français « le soi quantifié » renvoie à un ensemble de pratiques variées qui ont pour objectifs de mesurer et de comparer des variables relatives à son mode de vie avec d’autres personnes. Il s’agit de mesurer le nombre de km exact parcouru dans sa journée, suivre son poids grâce à une balance connectée, évaluer la qualité de son sommeil via un bracelet, une montre ou encore un podomètre… qu’il s’agisse de ses activités sportives, de son sommeil, de son alimentation ou encore de son poids tout est donc quantifiable grâce à ces objets connectés.

Cette notion de quantification de soi est apparue en Californie en 2007, l’objectif de l’équipe qui a mis au point le « Quantified Self » est de donner la possibilité aux gens de mieux se connaître en mesurant toutes les données relatives à son corps et à ses activités.

Les-Bons-Choix-Sante-e-sante-quantified-self

Ces mesures peuvent être prises via une application de son smartphone, d’un podomètre ou encore d’une balance connectée, qui captures toutes vos données personnelles qui se retrouvent automatisées. Evidemment ces échanges de données se font à l’initiative des personnes elles-mêmes qui souhaitent de leur propre gré partager leurs données personnelles.

Malgré une divulgation de ces données personnelles, cela n’arrête pas les consommateurs puisque le marché explose et que chaque marque chez les équipementiers, a développé son accessoire sensé améliorer votre bien être. Les usages les plus développés aujourd’hui concernent majoritairement le corps : évaluer le nombre de calories consommées, suivre de près son poids….

Les bracelets connectés

Ils sont devenus tendance car beaucoup plus pratique qu’un smartphone, celui-ci se porte au tour de son poignée et permet de rester libre dans ses mouvements et dans ses pratiques sportives. Il permet aussi  en dehors de nos activités sportives, de collecter  tout au long de sa journée des données liées à notre quotidien. Ainsi vous trouverez chez de grande enseigne sportive des bracelets qui vous permettront de récolter des informations sur votre activité physique au quotidien tel que le nombre de pas réalisé dans la journée, le nombre de calories brûlées, votre temps d’inactivités…. Mais il vous permettra aussi de recueillir des informations sur votre sommeil en enregistrant leur phase et leur durée. Certains bracelets tels que Le Pulse permettent aussi de mesurer votre rythme cardiaque. Toutes les données récoltées sont ensuite analyser via des applications compatibles.

Le quantified self entre bien-être et santé

Quantifier soi-même des données liées à sa santé a deux objectifs, privilégier son bienêtre et/ou  être attentif à sa santé. En effet, la majorité des données récoltées n’ont pas de grande valeur médicale, elles sont avant tout utile pour soi même lorsque l’on souhaite améliorer sa santé et son bien être tel que surveiller son poids ou encore améliorer son sommeil. Mais les avancées amènent les fabricants à réaliser des objets plus perfectionnés et qui seront capables de récolter et d’analyser nos données avant de les envoyer à notre médecin.

C’est le cas de Scout une start-up américaine du nom de Scanadu qui a énormément de succès avant même d’être mise en vente sur le marché. Cet accessoire mis au point par Scanadu va beaucoup plus loin que les objets connectés d’aujourd’hui puisqu’elle mesure la température, le pourcentage d’oxygène dans le sang et le rythme cardiaque en moins de 10 secondes. Connecté à un smartphone, les données sont recueillies, analysées et peuvent être envoyé directement à votre médecin. De quoi rassurer les parents un peu trop inquiet et les personnes âgées dont la santé doit être surveillé.

Scout-Scanadu

Attention à la collecte et aux données partagées !

Certes les objets connectés sont pratique dans l’utilisation au quotidien pour améliorer notre bien-être et bientôt ils seront précieux pour notre santé avec l’arrivé d’accessoire ultra performant mais ils ne sont pas sans danger.

En effet, les objets actuels tels que le bracelet, la balance connectéE ou encore le smartphone possèdent tous un système qui permet de partager ou d’échanger ses données personnelles de santé, via les réseaux sociaux sur Facebook et twitter ou par mail. D’ailleurs une étude menée aux USA sur les conduites des personnes utilisant ces accessoires connectés montre que plus d’un tiers d’entre eux partagent leurs données.

Les Bons Choix Sante-avenir-sante

Seulement avec des données aussi précises et recueillis en grande quantité, la question sur la vie privée concernant ses données personnelles se posent. La CNIL qui a engagé une étude sur ce thème a déjà publié ses recommandations auprès du grand public afin qu’il prenne ses précautions. Celles-ci sont les suivantes :

–  Utilisez le plus souvent possible un pseudonyme sur les plateformes ou vos données sont publiées ;

–  Évitez d’automatiser le partage de vos données vers d’autres services et particulièrement sur les réseaux sociaux ;

–  Ne partagez vos données qu’avec un cercle de confiance ;

–  Au moment de l’arrêt d’un service n’oubliez pas de récupérer et d’effacer vos données ;

–  Pour l’utilisation d’une application dédiée à un usage médical ou vendu comme tel, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.

L’avenir de la e-santé ?

Le succès des objets connectés n’est encore qu’à ses débuts et les objets connectés vont encore aller en s’améliorant et nous permettront d’anticiper des maladies que nous ne pouvons pas aujourd’hui prévenir. La manière de communiquer avec son médecin devra également évoluer et s’adapter à une nouvelle façon de transmettre ses données personnelles et médicales. Pour cela les médecins doivent eux aussi jouer le jeu et adopter cette nouvelle transmission de l’information, c’est le cas déjà aujourd’hui de certains médecin qui sont pour l’avancé de la e-santé. Si vous êtes un adepte de ces accessoires connectés et que vous souhaitez trouver un médecin également en phase avec ses nouvelles technologies, le site Les Bons Choix Santé vous permet de trouver le docteur idéal.

Speak Your Mind

*