Des traiteurs à Paris qui permettent de réussir ses pauses déjeuners

pause déjeuner

Quand la nourriture devient une obsession, il faut se poser de questions et quand on ne s’en soucie que trop peu, ce n’est pas non plus l’idéal. Alors où est la juste mesure ? Quelle est la bonne attitude à avoir vis-à-vis de son alimentation ?

En partant d’une analyse sur les tendances alimentaires de nos voisins les Suisses et d’une enquête menée sur Les Français lors de la pause déjeuner, nous allons essayer pouvoir voir avec vous quelles les habitudes alimentaires et quelles bonnes pratiques nous pouvons en tirer. Car manger n’est pas une activité anodine. Elle fait bien évidement partie de nos besoins vitaux, mais elle joue aussi sur notre santé. Celle-ci peut effectivement l’améliorer ou la dégrader en fonction de ce que nous mangeons.

PAUSE DEJEUNER_Le_parisien_354x265 GAMME_ROBERTA

Ces dernières années, les Etats et les médias se sont largement investis sur une communication du manger mieux, manger sainement. Cela peut être énervant de s’entendre dicter une bonne conduite alimentaire mais au final, nous savons très bien que c’est pour notre bien. Mais comment rester en forme, ne pas manger trop gras sans trop se priver ? Telle est la question que nombre d’entre nous, nous posons et particulièrement pour la population active (qui se trouve plus de la moitié de la journée loin de sa cuisine) et ne dispose donc pas de toutes les facilités pour pouvoir se préparer un repas de qualité.

Sans oublier le facteur temps qui ne facilite pas la solution de ses employés tous les midis.

Manger bien, tous les jours

Dans les faits, alors, comment cela se passe ? Pour les Suisses, manger sainement et rapidement, réside essentiellement dans le fait de manger des salades, fruits et légumes. Consommer un « repas pratique à préparer » (pour 19% des interrogés) ou un « repas équilibré » (14%).

Une préoccupation qui semble davantage être inscrite dans les mœurs de plus jeunes et des plus âgés.

Étrangement, la résonance à l’idée de devoir manger sainement et rapidement est associée à un repas qui ne sera pris à table.

Et pourtant, de multiples repas sains peuvent être préparés ou achetés et manger à table, ou derrière son bureau les yeux rivés sur l’écran si l’on veut continuer à travailler. Mais comme il est déconseillé de ne pas regarder ce que l’on mange (car on disposera moins rapidement de la sensation de satiété, qui sera compenser par des quantités plus grandes qu’à l’accoutumée) de nombreuses enseignes proposent des repas équilibrés aux proportions idéales.LOGO_FAUCHONLOGO_FLOPause déjeuner bleu

RoomSaveurs en fait partie. C’est un traiteur à Paris qui livre à domicile mais surtout au bureau les assoiffés de repas équilibrés.

Ce dernier propose donc en livraison repas de coffrets repas de grandes marques telles que Fauchon, Cojean, Flo Prestige mais aussi une gamme de plateaux repas cuisinés avec des produits biologiques. Depuis son catalogue en ligne, il est facile de passer commande.

Les difficultés de la pause déjeuner

Malgré les 42% qui ont répondu que manger sainement et rapidement n’allait pas ensemble et ne pouvait pas être exercé simultanément, ils sont 90% des sondés à déclarer manger sainement « souvent » ou « toujours ».

Comme nous l’évoquions plus haut, la difficulté première pour manger sainement se manifeste durant le repas du midi parce que l’on manque de temps et de préparation et de temps pour manger. En suisse, ils sont d’ailleurs 55% des interrogés à manger à l’extérieur pendant ce laps de temps et 41% des actifs précisément.

C’est en toute logique que l’on constate, que très largement les Suisses préfèrent  faire leur repas sain à la maison, le soir (à hauteur de 76%).

En France, la pause déjeuner est aussi un moment complexe. Tout d’abord parce qu’elle scinde clairement la journée en deux temps distincts : l’avant et l’après déjeuner. L’étude réalisée mettait en lumière le fait que cette période puisse être utilisée à différentes fins, ce qui ne facilite pas toujours la possibilité de manger sainement. Le temps d’alimentation se trouvant alors réduit au strict minimum.

cafe-au-bureauIls sont par exemple, plus 60% à faire un break (autre que pour manger) lors de la pause déjeuner, une à deux fois par mois jusqu’à une deux fois par semaine. Les activités arrivant en tête de ce moment de distraction sont : le shopping ou les courses, suivi de démarches personnelles, la marche ou faire une ballade et enfin 22.5% l’utilisent pour faire du sport.

Mais d’une manière générale, voici les tendances des Français entre 12h et 14h :

Tout d’abord, le Français moyen (35%) prend environ 1 heure pour déjeuner (20.7% prennent environ 45 minutes et 22.4% prennent 1h30 pour manger). Mais pour un cadre, la pause déjeuner ne dépasse que très rarement plus d’une heure.

Ce repas a majoritairement lieu à l’extérieur de l’entreprise, seul ou avec des collègues (35.9%), puis vient le restaurant d’entreprise lorsqu’il y en à un (26.5%)  et ceux qui mangent tout en restant à leur bureau sont 22.5%.

Manger sain est donc une question : de pratique, d’habitude, et de temps. A vous de vous en donner les moyens.

Speak Your Mind

*