Des aventures inédites dans des parcs nationaux sri-lankais

Les voyageurs adeptes d’aventures en pleine nature seront aux anges au Sri Lanka grâce aux nombreux sites protégés du pays. Ces derniers constituent un refuge pour plusieurs espèces fauniques et floristiques. Si les routards le souhaitent, ils ont la possibilité de commencer leur séjour Sri Lanka dans le parc national de Yala. Cette perle écotouristique sri-lankaise se trouve dans la partie australe du territoire. Elle s’étend sur une superficie d’environ 979 km², ce qui est un espace assez grand pour plusieurs espèces d’animaux telles que les mammifères, les reptiles ou encore les oiseaux. Pour ces derniers, par exemple, on a recensé des serpentaires bacha, des ibis à tête noire, des pélicans à bec tacheté, des talèves sultane, des marabouts chevelus, des tournepierres à collier, des canards pilet, des calaos de Ceylan, des coqs de Lafayette… La présence de tous ces spécimens aviaires a valu au site de Yala d’être reconnu comme étant une ZICO ou Zone importante pour la conservation des oiseaux.

Le parc national de Minneriya, une perle touristique du Sri Lanka

Après avoir apprécié la beauté de la réserve de Yala, les aventuriers pourront continuer leur séjour au Sri Lanka au parc national de Minneriya. En visitant ce dernier, ils auront l’occasion d’observer les fameux éléphants du site. Ces poids lourds de la nature se donnent souvent sur le lac qui a donné son nom au parc. C’est surtout lors de la saison sèche, s’étendant généralement d’août à septembre, que l’on voit ces pachydermes joués et se rafraîchir sur le point d’eau en question. Par ailleurs, une visite dans l’aire protégée de Minneriya n’est pas seulement une occasion d’admirer ces populations d’éléphants sauvages. En effet, d’autres animaux vivent sur place, pour ne citer que l’ours lippu du Sri Lanka, le cerf, le léopard, etc. En outre, pour s’aventurer dans le site, les bourlingueurs pourront monter à bord d’une jeep. Toutefois, il convient de noter qu’ils doivent se faire accompagner par un guide local. En ce qui concerne les horaires d’ouvertures du site, ceux-ci sont très strictes. Ainsi, pour le matin, les safaris doivent d’être effectués entre 6 h et 9 h du matin, et pour l’après-midi de 15 h à 18 h.

Le parc national de Bundala, une autre adresse pour les birdwatchers

Même si au début de l’aventure de leurs séjours Sri Lanka, les routards ont pu visiter un site protégé classé comme étant une zone ZICO, ils sont invités à terminer leurs vacances dans le parc national de Bundala. Ce dernier est la plus grande zone d’hivernage existant sur Terre. Il abrite un nombre impressionnant d’espèces aviaires, pour ne citer que les tantales indiens, les cormorans de Vieillot, les spatules blanche, les foulques macroules, les flamants roses, les jabirus d’Asie, les sarcelles d’été, les dendrocygnes siffleur, etc. Pour observer tous ces animaux à plumes en grand nombre, l’idéal est de se rendre dans la réserve entre les mois de septembre et de mars.

Speak Your Mind

*