Comment se préparer au TOEFL ?

Le TOEFL (Test Of English as a Foreign Language) est un examen indispensable pour entrer dans une université à l’étranger, pour intégrer le master d’une école de commerce ou encore pour être recruté dans une grande entreprise. C’est un document qui en effet vise à certifier le niveau d’anglais de la personne qui le passe. Il est indispensable de bien s’y préparer pour le réussir.

Travailler compréhension écrite et orale

Pour réussir cet examen, il est indispensable de comprendre une personne anglophone qui s’exprime normalement, voire parle vite, ainsi que tout texte en anglais d’un niveau plutôt élevé. Pour progresser, il est donc essentiel de regarder des films en version originale, au début avec les sous-titres puis en s’en privant pour s’imprégner pleinement de la langue et de ses sonorités. Il est également indispensable de lire des livres en anglais, en prêtant une attention toute particulière aux structures des phrases et à la grammaire. Idéalement, il faut multiplier ses sources : films, documentaires, articles de journaux, livres de fiction. Effectuer un séjour linguistique dans un pays anglophone est également un bon entraînement pour s’immerger complètement dans la langue, tout en suivant des cours spécialement conçus pour se préparer au TOEFL.

S’entraîner sur des tests blancs

Il est important de faire montre de réactivité lors de l’épreuve. C’est pourquoi passer des tests blancs permet de se mettre en condition, en se confrontant à la situation réelle. Les questions s’enchaînent à un rythme rapide, qui laisse peu de temps à la réflexion. C’est une donnée à prendre en compte pour ne pas se laisser déstabiliser. C’est pourquoi il faut acquérir les bons réflexes. Pour ne pas perdre de temps, il est notamment essentiel de connaître les types d’exercice auquel on sera confronté et d’être familiarisé avec les consignes. Il faut également se préparer à rester concentré et à travailler de manière intensive pendant 4 heures d’affilée, ce à quoi entraînent les tests blancs.

Travailler tous les types d’exercice

Cet examen très complet teste tous les aspects de la maîtrise de la langue : niveau de lecture, compréhension orale, capacité à s’exprimer à l’oral et à l’écrit. Il est noté sur 120 points, et chaque fac, lorsqu’on le passe pour intégrer une université à l’étranger, exige un nombre minimum de points différent, voire un score minimum pour chacune des catégories. Il est donc indispensable d’avoir un profil équilibré, de ne pas faire l’impasse sur une catégorie de questions : il est très risqué par exemple de passer l’examen si l’on est peu à l’aise avec l’expression orale, et bien que dans le même temps l’on maîtrise à la perfection lecture et compréhension orale.

Travailler régulièrement et quotidiennement

Il est insensé de penser qu’en s’y prenant de manière intensive à la dernière minute, l’on a toutes ses chances de réussir l’examen. Il est fondamental d’avoir eu un entraînement sur la durée, d’avoir travaillé et révisé régulièrement sur une longue période préalable, pour bien maîtriser de manière complète tous les aspects de la langue de Shakespeare. Pour ne pas que le travail devienne rébarbatif, il faut alterner les exercices, mixer compréhension orale et compréhension écrite. Il faut régulièrement regarder des films, des journaux télévisés en anglais, lire un roman et des articles de journaux.

 

Speak Your Mind

*