Comment devenir chauffeur de taxi ?

 

Portrait of happy chinese taxi driver in yellow car smiling and looking at camera

 

Pour exercer la profession de conducteur de taxi, il faut obligatoirement être détenteur de ce diplôme : le Certificat de Capacité Professionnelle du Conducteur de Taxi (CCPCT).
Ce diplôme s’obtient après la réussite à un examen officiel. Le CCPCT est ensuite délivré par la préfecture du département où le professionnel de la conduite exercera son métier.

Conditions préalables d’accès à la formation

Pour obtenir le CCPCT, il faut remplir les conditions suivantes :

Être âgé d’au moins 21 ans.
Cet âge minimal correspond à 3 années de conduite consécutives à l’obtention du permis B, dans l’hypothèse où l’on a obtenu son permis à 18 ans. Lors de ces années de conduite, il faut absolument ne pas avoir commis d’infraction ou de délit grave (conduite en état d’ivresse, sous l’emprise de stupéfiants etc).

Passer une visite médicale.
C’est obligatoire. Le métier de conducteur de taxi peut être plus éprouvant qu’il n’y paraît (travailler en horaires décalées, les Week-end, les jours fériés, stress, fatigue lors des longs trajets etc). Il est donc préférable d’être en bonne condition physique.

Avoir un casier judiciaire vierge.
Vous pouvez demander un extrait de votre casier judiciaire très rapidement, en ligne, sur un site comme celui du service public (service-public.fr) par exemple.

Avoir un diplôme de secourisme.
Le diplôme de secourisme minimal requis est le PSC1 : la formation Prévention et Secours Civiques au niveau 1.

La formation préparant à l’examen

Pour obtenir le CCPCT, il faut réussir un examen comportant des épreuves théoriques ainsi que pratiques. L’examen se divise en deux parties : une à l’échelle nationale, l’autre, départementale. Ainsi, la formation préparant à cet examen porte sur les acquis des savoirs fondamentaux et sur les aspects pratiques du métier de conducteur de taxi.

Le programme pour l’Admissibilité (nationale) porte sur la règlementation relative aux taxis et transports de personnes, la sécurité routière, la gestion, et la consolidation de l’apprentissage du français. L’anglais est optionnel.
Concernant l’Admission (valeur locale), le programme se limite à la conduite d’un véhicule de type taxi ainsi qu’au repérage. Quelques heures sont consacrées à l’étude du comportement en situation professionnelle.

La formation dure de 200 à 400 heures (suivant les centres de formation). Cette durée s’étale sur une période allant de 3 à 6 mois, selon les possibilités et les disponibilités du candidat. La formation est dispensée dans un centre de formation, lors de différentes sessions collectives ou à titre individuel avec le statut de candidat libre.

Le coût de la formation de taxi est de l’ordre de 2000 euros TTC. Ce coût se justifie notamment par les moyens pédagogiques mis à disposition de l’élève pendant la formation.

L’examen délivrant le CCPCT

Les épreuves de l’examen portent, naturellement, sur les savoirs acquis et/ou consolidés pendant la formation. Ainsi, ces épreuves valident les connaissances et les compétences suivantes :

Pour l’Admissibilité : la connaissance et la maîtrise de la langue française, la règlementation de la profession au niveau national, les éléments de base de la gestion, les connaissances approfondies du code de la route et de la sécurité routière.

Pour l’Admission : connaissance topographique, règlementation à l’échelle locale, connaissances des principaux itinéraires, conduite d’un véhicule de type taxi, capacité à mémoriser les adresses, connaissance des bâtiments publics, des monuments, des endroits touristiques…
NB : L’examinateur analyse et évalue également le comportement du candidat mis en situation pratique.

 

Speak Your Mind

*