Bien manger en 2014

BIEN MANGER

Après la gueule de bois du Réveillon, place aux résolutions ! Comme tous les ans, vous ferez surement partie de la majorité de la population qui décide de prendre des résolutions le 1er Janvier. En tête de liste arrive bien souvent : l’envie de « perdre du poids » ou de « faire du sport ». Deux préoccupations qui sont d’autant plus complexes à tenir qu’elles sont éprouvantes et demandent une grande motivation.

Et si, au lieu de vous torturer, nous vous apportions une issue tout aussi saine.

Etat des lieux

Car au cœur de ces intentions, vous l’aurez remarqué, se trouve l’alimentation. Elle a été de toutes les batailles en 2013 (scandale de la viande dans les surgelés, notamment) et le restera par sa nature impérative et essentielle à l’homme.

Aujourd’hui les choix et la qualité proposés sont aussi divers et variés que le nombre de distributeurs existent. Fast food, Bio Food, Restauration étrangère et le sans viande regroupent, à eux seuls le meilleur et le pire.

Dernièrement, Mc Donald faisait parler de lui en déconseillant à ses employés américains de manger dans ses restaurants.

En effet, peu avant Noel, la chaine de télévision américaine CNBC dévoilait que sur son Intranet dédié à ses employés, des recommandations et images virulentes étaient exposées sur les produits proposés dans ses propres cuisines. Entre autre, la chaine précisait à ses salariés que composer un repas équilibré et sain dans un fast food était quasi impossible : « Bien que pratique et économique pour un train de vie rapide, la nourriture vendue est riche en calories, en gras, en graisses saturées, en sucre et en sel, ce qui peut rendre obèse. »

Évidemment, le groupe s’est vite défendu en répondant que ces dires avaient été sortis de leur contexte et que bien que les conseils avaient été prodigués par des experts indépendants, l’enseigne était entièrement d’accord, avec le principe.

mc do

Manger sainement en toutes circonstances

Alors comment manger plus sainement sans se ruiner financièrement et sans rompre avec ses envies de viande, de chocolat ou de charcuterie.

En réalité tout est dans la mesure. Une étude menée par des chercheurs de l’Ecole de santé publique de Harvard a tenté de chiffrer le cout que présenterait une alimentation exclusivement saine pour un adulte. Selon les instructions et quantités estimées par l’Organisation mondiale de la santé, cela reviendrait à dépenser 1€10 supplémentaire  par personne pour disposer de son assiette, tous les jours, de la quantité de légumes, poissons, fruits nécessaires.

En effet, en se basant sur une trentaine d’études réalisées dans dix pays, ils sont parvenus à extraire les prix par portion et par jour avec en tête l’apport calorique moyen recommandé pour un adulte. Résultat = il serait par exemple plus cher de faire un régime à base d’aliments industriels de viande et de céréales raffinées que  fort en fruits, légumes et poisson.

Bien qu’il ne s’agisse que d’1euro et 10 centimes de plus, sans le vouloir, ces chercheurs donnent ici raison à une opinion commune qui est de dire que « manger des aliments sains coute plus cher ». Mais l’écart n’est pas si flagrant. Cependant, cumulés sur une année entière, les familles les plus modestes pourraient avoir du mal à joindre les deux bouts en fin de mois.

Si les Etats décidaient de prendre davantage  en compte cette analyse, cette résolution alimentaire pourrait bel et bien nous être bénéfique à plusieurs niveaux (médical, sociétal et économique). Parce que comparés aux couts que peuvent engendrer des maladies liées à l’alimentation, la marge est largement moins élevée.

Livraison de plateaux repas, fait maison, boulangeries ?

Une interrogation subsiste toujours : comment bien se restaurer à l’heure du déjeuner alors que nous nous trouvons loin des fourneaux de nos domiciles ? Sur la piste d’une réponse,  Promise Consulting Inc concluait son enquête en décembre 2013, sur les préférences de restauration rapide des Français (menée sur un échantillon représentatif de plus de 1000 personnes). Et la constatation qu’une majorité  des « internes » (référence  aux élèves dans l’enseignement secondaire qui ne pouvait rentrer chez eux et qui devaient par conséquent manger sur place) » aient déjà trouvé une alternative pour bien manger au bureau, surgissait.

paul-boulangerieAinsi, nous pouvions constater que Paul, boulangerie et pâtisserie française (avec 19% des résultats), s’affirmait comme le choix préféré des Français. C’est sans nul doute là, un rapport de force gagné face aux fast-foods à coup de qualité et de traditionalisme français revendiqué. Crée depuis 1889, l’enseigne a même su se développer à l’étranger en s’imposant dans plus 26 pays. Le charme hexagonal  a donc su plaire avec ses recettes de pains à l’ancienne et ses fournils à vue. Dans le top trois, on compte d’ailleurs une autre boulangerie (Brioche dorée) et une chaine de pâtes fraiches Mezzo di Pasta.

A noter que dix-sept marques faisaient office  de sélection : Sushi Shop,  Subway, Burger King,  Mezzo di Pasta, Paul, Brioche Dorée, Domino’s Pizza,  KFC, La Mie Câline, Mc Donald’s, Pizza Hut, Planet Sushi, Pomme de Pain, Quick, La Boîte à Pizza, La Croissanterie et Speed Rabbit.

Délibérément exclus, les traiteurs se sont pas représentés dans le panel. Pourtant certains comme Room Saveurs proposent des plateaux repas équilibrés avec des aliments biologiques et des gammes végétariennes.

AH2013_FAUCHON_F6_Pave_de_rumsteck_354x265 AH2013_FAUCHON_F2_Lemon_curry_354x265

De son coté, le burger a beau se réinventer plus « quali » dans les restaurants (voir photo ci contre), les fast-foods  n’atteignent pour leur part que la 7ème position pour Mc Donald : avec un indice de désirabilité négatif dans cette enquête.

le Hand Le big Refectoire

Comme disait Pr. Philippe JOURDAN, associé fondateur de Promise Consulting Inc. / Panel On the Web « L’indice de désirabilité appliqué aux enseignes de restauration rapide est une gageure. A l’heure où la téléréalité met en avant les talents de la maîtresse de maison et le fait de cuisiner chez soi, à l’heure où la presse met l’accent sur l’équilibre alimentaire et l’importance d’une alimentation saine et responsable, les enseignes de restauration rapide sont fréquentées mais sont-elles désirables ? En réalité, elles ne sont pas toutes logées à la même enseigne. La confortable première place occupée par Paul montre qu’il existe un capital de sympathie indéniable pour les enseignes qui conjuguent le respect des traditions boulangères à la Française et la modernité de boutiques adaptées aux exigences de la vie urbaine actuelle. »

Alors, pourquoi n’essayerez-vous pas cette année, de cuisiner davantage chez vous avec un plus large panel de produits frais ? S’en suivra sans doute l’ambition d’économiser de l’argent en apportant votre repas au travail de temps à autre. En alternant la boulangerie, plateaux repas et le fait-maison, votre résolution pourrait prendre vie plus facilement.

Speak Your Mind

*